Raconte-moi une histoire de financement participatif

Camy page 6 (Dessin : Camy, Maquette : Ben Basso) - Flibusk

Ce n’est pas un manifeste, mais c’est un parti pris : celui de Flibusk d’encourager des auteurs et des autrices à raconter de belles histoires.

Quel est le point commun entre un policier et une jeune autrice ? Les belles histoires ! Il y a 3 ans rien ne prédestinait Camy à devenir une dessinatrice publiée, pas plus que Daricy se prévoyait un destin derrière les crayons. Et pourtant !

Le financement participatif a ceci de magique, qu’il n’est pas un système binaire. Ni banquier, ni usurier, il donne une prime à l’histoire des personnes qui portent les campagnes participatives.

Écrire son histoire

Faire appel au crowdfunding, ce n’est pas seulement aller à la pêche aux financements. C’est aussi écrire sa propre histoire avec les internautes et leur faire partager l’aventure que représente la création d’un album, d’un sketchbook en financement participatif.

Présenter un projet sur une plateforme de crowdfunding implique de s’adonner à ce que l’on appelle communément du storytelling. C’est faire entrer le contributeur dans l’intimité de la création, ce que ne permet pas un quelconque site de vente en ligne.

Il ne s’agit pas là d’inonder les réseaux sociaux avec une complète impudeur, non. L’histoire pour être belle doit être racontée avec sincérité, mais aussi avec posologie. Un subtil dosage entre le dévoilement des coulisses de la création et le parcours des autrices et des auteurs.

Trouver la belle histoire

Notre équipe de Flibuskiers se base sur son expérience, et aussi un peu de son intuition, pour découvrir des auteurs qui ont du flair et un peu de savoir faire. Des partenaires particuliers pour les auteurs, qui recherchent avant tout des projets qui ont du cœur, et de belles histoires.

Quand Edmond Tourriol rencontre Daricy, il y a quelques années au salon de Montalivet, ses planches ne sont pas abouties. Mais pourtant, le scénariste de L’Équipe Z sent le potentiel de Passe la BAC d’abord, la BD de Daricy, et est sensible à l’histoire de ce policier qui a toujours voulu devenir dessinateur de BD.

De la même manière, c’est en furetant sur les réseaux sociaux qu’il a découvert Camy, lui a donné quelques conseils pour améliorer son dessin et a vu petit à petit une artiste se dévoiler, jusqu’à la campagne participative du printemps dernier.

Les exemples ainsi développés pourraient se répéter pour tous nos auteurs : Visant, Denis, Sam, Ben et les autres sont autant de belles histoires que le label Flibusk a permis de faire découvrir aux internautes… en attendant de raconter la votre ?


Pour des conseils personnalisés, vous pouvez contacter le Dr Dominique sur contact@flibusk.com